Courtiers : 30 solutions SaaS pour booster votre acquisition client

Rodolphe Strauss
-
31 août 2022

245 milliards de dollars. C'est la taille du marché des solutions "martech". Autrement dit, celui des outils nécessaires, le plus souvent des solutions SaaS (Sofware as a Service), pour outiller les opérations de marketing. Un marché impressionnant donc pour un nombre de solutions qui l’est tout autant. Logique : la chaîne de la performance digitale est constituée de nombreux maillons et, pour chacun d’entre eux, des dizaines d’offres rivalisent de promesses.

Comment s’orienter dans ce paysage martech et salestech très dense pour identifier des solutions adaptées à vos besoins et composer votre propre stack ? Nous vous proposons ici, besoin par besoin, des repères pour a minima orienter vos recherches et vous faire découvrir les solutions qui s’ancreront peut-être dans votre quotidien.

Ordonnez vos tâches

Monter en puissance sur le digital, c’est d’abord s’organiser pour piloter les nombreuses tâches qui s’imposent. Mener des campagnes, produire des contenus, concevoir de nouvelles pages web, etc. Pour y parvenir, un outil de gestion de projet ou de tâches ne sera pas de trop. Si Trello,  avec ses tableaux Kanban vient rapidement à l’esprit, d’autres solutions méritent votre attention. Parmi elles, Asana, qui offre une belle visualisation des flux de travail et des personnes impliquées ou encore Basecamp, moins centré sur les tâches et davantage sur la communication et le partage de ressources entre membres d’une équipe.

Générez des bases de données en fonction de vos besoins

Ajoutons aussi à cette liste Notion, qui a le vent en poupe. Cette solution requiert sans doute plus de temps que ses concurrentes pour être maîtrisée, mais elle présente l’avantage d’offrir de nombreuses vues (tableaux comme Trello, diagrammes de Gantt, calendriers...) hautement personnalisables. De quoi bâtir une gestion de projet sur-mesure et bien plus encore. Notion aide à concevoir des bases de données qui peuvent servir pour la gestion de projets, mais aussi par exemple pour gérer des listes de prospects et de clients. Un champ d’action très large. Du côté des bases de données visuelles (des solutions qui ne demandent pas de compétences techniques), on regardera aussi du côté de Airtable ou encore Timetonic qui propose des modèles dédiés aux courtiers.

Motorisez votre site web

Une fois votre solution de planification en place, il est fort probable que le sujet du site web (création ou refonte régulière) s’impose rapidement dans vos projets. Si le CMS (Content Management System) Wordpress motorise aujourd’hui bon nombre de sites web, d’autres solutions émergent telles que Webflow. Si Wordpress garde l’avantage de la complétude fonctionnelle (grâce à sa vaste bibliothèque de plugins), Webflow offre celui d’un design à la pointe, à condition toutefois de pouvoir s’appuyer sur un web designer. Si l’on souhaite s’en tenir à une solution prêt-à-porter, un coup d’œil à Squarespace et à ses templates épurés sera bienvenu.

Conformez-vous aux réglementations

Hors de question aujourd’hui, de déployer un site web sans lui associer une solution de gestion des consentements. Objectif : se conformer au RGPD et aux différentes directives de la Cnil. Rappelons que vous devez informer les visiteurs des outils de tracking en place et de leurs finalités afin d’éclairer leurs choix. Pas de bricolage ici : pour garantir à la fois votre conformité et une bonne expérience client, mieux vaut en passer par une solution professionnelle. Sur ce créneau, Axeptio remporte les suffrages.

Alimentez vos canaux avec des visuels 

Pour alimenter votre site internet, comme pour animer vos réseaux sociaux, un ingrédient est indispensable : les visuels (photos, illustrations...). En attendant de peut-être engager un illustrateur pour créer vos propres visuels, les banques d'images libres de droits comme Unsplash, Pixabay ou encore Pexels rendent service. Sans oublier Icon.js.org pour les icônes. Pour redimensionner ces images, ajouter du texte ou faire d'autres modifications, rendez-vous sur Canva un photoshop en ligne (beaucoup plus accessible que Canva) et très productif pour créer votre propre bibliothèque de modèles visuels. 

Boostez la capacité de conversion de vos vidéos 

Si les images captent mieux l’attention que les textes sur le web comme sur les réseaux sociaux, les vidéos aident aussi à mieux convertir. Le taux d'engagement d'une vidéo est estimé en moyenne 3 fois supérieur à celui d’un contenu textuel. Notamment si la vidéo embarque directement des call-to-action, ces boutons qui dans la vidéo même permettent de cliquer pour souscrire ou prendre contact. Une fonction au menu de solutions comme Tella ou Vidyard. Ces dernières enregistrent à la fois ce qui se passe sur votre écran et devant votre caméra avant de publier un rendu soigné avec des call-to-action intégrés.

Déclinez vos landing pages 

De telles vidéos peuvent être appelées depuis des campagnes publicitaires sur les réseaux sociaux comme depuis des pages d’atterrissage – les fameuses « landing pages ». Ces pages, distinctes de celles de votre site web, ont pour vocation de recevoir le trafic qui provient de vos campagnes de manière à améliorer la conversion. Des solutions telles que Instapage ou Unbounce proposent d’assembler rapidement de telles pages et, mieux encore, de tester automatiquement (on parle « d’A/B testing ») différentes variantes.

Identifiez vos discrets visiteurs 

Comment qualifier au mieux les visiteurs de votre site ou de vos pages de renvoi ? Comment, par exemple, déduire d'une adresse IP l'entreprise d'un visiteur et identifier au sein de cette entreprise les responsables à contacter. En bref, comment transformer vos visiteurs discrets en prospects adressables ? C'est la mission de GetQuanty, Leafeeder ou encore Snov.io. Attention toutefois à recueillir le consentement de vos visiteurs pour pouvoir exploiter pleinement ces mécanismes. 

Qualifiez vos contacts 

Une fois les contacts présents dans la base de données, il reste à les qualifier en leur soumettant du contenu afin d'évaluer leur intérêt et de compléter leurs informations. Ces actions, qui peuvent exploiter un large éventail de points de contact (email, réseaux sociaux, appels téléphoniques) sont en partie automatisées. Si les campagnes d'emailing sont le terrain de jeu de sendinblue ou Campaign Monitor, d'autres solutions comme The Growth Machine ou Sweet Show se chargent de baliser (et d'automatiser en partie) ce cycle de qualification des prospects. 

Soignez vos parcours de souscription 

Il serait dommage, une fois ces efforts consentis, de ne pas proposer une formule d'abonnement à la hauteur. Pour un courtier, cela signifie proposer un formulaire ergonomique, un outil de tarification sur mesure, une génération automatisée des contrats, une signature électronique, des moyens de paiement intégrés, etc. Des fonctions que Seyna met à votre disposition, avec un large éventail de réglages. 

Connectez vos solutions 

Au vu de toutes ces solutions, deux questions légitimes se posent. 

Primo, comment s’assurer que ces outils dialoguent ? C’est précisément pour répondre à ce besoin qu’il existe des automates comme Make (anciennement Integromat) ou Zapier. Car, oui, recourir à 10 outils accélère des tâches. Mais cette productivité est encore décuplée quand ces solutions interagissent. Par exemple, quand le remplissage d'un formulaire sur votre site sous Webflow, déclenche automatiquement l'envoi d'un e-mail de prise de RDV avec votre lien Calendly et simultanément inscrire votre prospect dans votre base CRM.

Avec ces automates, vous dessinez un workflow qui modélise la propagation de cette information entre les applications concernées. Un workflow qui sera exécuté à chaque événement déclencheur (ici, le remplissage du formulaire).

Rassemblez les KPI 

Seconde question légitime : comment mesurer la performance de ces outils ? Bonne nouvelle, la plupart affichent des KPI (Key Performance Indicator) pour analyser l’effet de leurs actions. Cela étant dit, réunir ces informations dans un seul tableau de bord semble pragmatique. Exactement ce pour quoi des solutions comme Databox ou Klipfolio, avec leurs bibliothèques de connecteurs prêts à l’emploi, ont été pensées. Une bonne raison lors du choix d’un outil de vérifier sa capacité à « parler » avec des solutions tierces.

Seyna recrute

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nec diam eu ut posuere duis lacus. Suspendisse est.

Voir les postes ouverts

Articles connexes

Voir tous
Flèche pour voir toutes les histoires de Seyna